· 

The MOBILISER, an article Signed Neil Maclean-Martin, Physiotherapist and founder of La Clinique du Sport, Chamonix Mont Blanc

The Mobiliser has become a key piece of equipment in my physiotherapy practice and with the international sportspeople and teams that I work with.  

 

As a physiotherapist I am constantly looking for ways to improve the patient experience.  The Mobiliser has opened up a new way of looking at soft tissue mobilisation.  The Mobiliser is as appropriate in the clinic as it as a patient’s home or on the road with me and my sports teams.

 

In the clinic

Amongst the clinicians we have found several ways for the mobiliser to improve our treatment options and outcomes.  

·      At a basic level we use it for a variety of back pain patients who are able to use the Mobiliser prior to a treatment session.  This allows the patient to start their physio session more relaxed, calmer and in a much better state to benefit from physiotherapy treatment.

·      During treatments – we are able to treat many different areas of the body and pain types.  Varying the position of the patient with the target tissue either stretched or relaxed changes the effect.  The added use of the pads and weighted sandbags allows us to completely control the depth of the treatment.

·      Many patients have asked me why use the Mobiliser and not a traditional foam roller?  While there are many similarities there is one fundamental difference and that is that you can relax the body when on the Mobiliser.  So often people use foam rollers and don’t benefit because they cannot relax the muscle they are rolling.  There is therefore almost no therapeutic effect to rolling a contracted muscle.

Example uses of the Mobiliser from the clinic

·      Thoracic mobilisation prior to shoulder or neck physiotherapy

·      Posterior chain work – hamstrings and gluts prior to Lumbar treatment

·      Calf and hamstring work – for post knee surgical patient struggling to achieve full extension

·      For Scoliosis – starting in a ‘corrective’ position increases the mobility in an offloaded position.

·      On the front for Quads prior to flexion stretching for the knee or extension stretching for the hips and many types of back treatment

At home 

·      Once a patient has a treatment protocol they can use the Mobiliser to help with the maintenance between treatments and for the management of long term conditions.

 

Prevention 

·      We need an ‘antidote’ for modern ‘flexed’ living.  The mobiliser can be used as a very effectively for prevention.  The Mobiliser reverses the forward flexed, hunched over, position that is adopted for sitting, driving, computer work etc. 

On the road travelling with teams

·      I work with many different sports people from Olympic Medallists and World Champions to dedicated amateurs.  In particular with sports such as sailing, skiing, cycling, trail running, equestrianism and swimming.  The adaptations necessary to perform these sports can lead to problems for the body.  For example, cycling is not a normal position or loading pattern for our bodies and therefore puts more pressure on the back.

The mobiliser has enabled me to put in place several prevention protocols that have helped sportspeople train and compete with less pain.

·      Travelling – after long flights or bus journeys I always have a queue of people (myself included) wanting to get on the Mobiliser.  It feels great to ‘open’ the body back up after being squashed into an airline seat for ten hours.

The Volvo Ocean Race and the Mobiliser

The biggest use of the Mobiliser has been on the most recent edition of the Volvo Ocean Race where my Team, DONGFENG RACE TEAM, won after 50,000miles and nine months of yacht racing around the globe.  I constantly used the Mobiliser to assist my treatments in everything from neck, shoulder and leg pain.  It was of particular use with one of our sailors who suffered a disc herniation, thankfully he was able to return to the boat after six weeks of treatment and almost daily use of the Mobiliser.

Neil MACLEAN-MARTIN

MSc BSc MCSP MKDE

Ancien d’Institut du sport d’Angleterre

Ancien Chef Kiné - Judo de Grande Bretagne

Masseur Kinésithérapeute

 

 

 

 

Version Française

Le Mobiliser est devenu un élément clé de mon cabinet de physiothérapie et des équipes et des équipes sportives internationales avec lesquelles je travaille.  En tant que Kinésithérapeute, je recherche constamment des moyens pour améliorer le résultat sur le patient. Le Mobiliser a ouvert une nouvelle voie à la mobilisation des tissus mous. Il est aussi approprié dans la clinique que chez le patient ou sur la route avec moi et mes équipes sportives.

 À la Clinique 

parmi les cliniciens, nous avons trouvé plusieurs moyens pour le Mobiliser d'améliorer nos options de traitement et nos résultats. 

• À la base, nous l'utilisons pour une variété de patients souffrant de maux de dos qui peuvent utiliser le Mobilis avant une séance de traitement. Cela permet au patient de commencer sa séance de kinésithérapie de manière plus détendue, plus calme et dans un meilleur état pour bénéficier du traitement manuel. 

• Pendant les traitements :

 nous sommes en mesure de traiter de nombreuses zones du corps et différents types de douleur. La variation de la position du patient avec le tissu cible étiré ou détendu modifie l'effet. L'utilisation supplémentaire des coussinets et des sacs de sable lestés nous permet de contrôler complètement la profondeur du traitement.

 • Beaucoup de patients m'ont demandé pourquoi utiliser le Mobiliser et non un rouleau en mousse traditionnel? Bien qu'il existe de nombreuses similitudes, il existe une différence fondamentale: vous pouvez assouplir le corps sur le Mobiliser. Si souvent, les gens utilisent des rouleaux en mousse et n'en bénéficient pas, car ils ne peuvent pas détendre les muscles qu'ils roulent. Il n'y a donc presque aucun effet thérapeutique à rouler un muscle contracté. Exemple d'utilisation du Mobiliser à partir de la Clinique • Mobilisation thoracique avant la physiothérapie de l'épaule ou du cou 

• Travail en chaîne postérieure - ischio-jambiers et encombrements avant le traitement lombaire 

• Travail du mollet et des ischio-jambiers - pour les patients en chirurgie du genou qui ont du mal à atteindre leur extension complète 

• Pour la scoliose - commencer dans une position «corrective» augmente la mobilité dans une position déchargée.

 • Avant pour les quadriceps avant l’étirement en flexion du genou ou de l’allongement des hanches et de nombreux traitements du dos 

À la maison 

• Une fois le protocole de traitement établi, le patient peut utiliser le Mobilis pour aider au maintien entre les traitements et pour gérer les problèmes à long terme.

En prévention 

• Nous avons besoin d’un «antidote» pour vivre «en flexion» moderne. Le Mobiliser peut être utilisé de manière très efficace pour la prévention. Le Mobiliser inverse la flexion vers l'avant, penché, position adoptée pour s'asseoir, conduire, travailler sur ordinateur, etc. Sur la route, voyager avec des équipes • Je travaille avec de nombreux sportifs différents, des médaillés olympiques et des champions du monde, à des amateurs dévoués. 

En particulier avec des sports comme la voile, le ski, le cyclisme, le trail, l’équitation et la natation. Les adaptations nécessaires pour pratiquer ces sports peuvent entraîner des problèmes pour le corps.

 

 

Par exemple, le cyclisme n'est pas une position ou un modèle de chargement normal pour notre corps et exerce donc plus de pression sur le dos.

Le Mobiliser m'a permis de mettre en place plusieurs protocoles de prévention qui ont aidé les sportifs à s'entraîner et à concourir avec moins de douleur.

 • Voyager

- après de longs vols ou des trajets en bus, j'ai toujours une file d'attente de personnes (y compris moi-même) souhaitant monter sur le Mobiliser. Il est bon d’ouvrir le corps après avoir été écrasé dans un siège d’avion pendant dix heures. 

La Volvo Ocean Race et le Mobiliser

 La plus grande utilisation du Mobiliser a été la dernière édition de la Volvo Ocean Race, où mon équipe, DONGFENG RACE TEAM, a gagné après 50 000 milles et neuf mois de course autour du monde. J'ai constamment utilisé le Mobiliser pour aider mes traitements dans tout ce qui concerne la douleur au cou, aux épaules et aux jambes. Cela a été particulièrement utile avec l'un de nos marins qui a subi une hernie discale, heureusement qu'il a pu retourner sur le bateau après six semaines de traitement et l'utilisation presque quotidienne du Mobiliser.

 

 

Neil MACLEAN-MARTIN

MSc BSc MCSP MKDE

Ancien d’Institut du sport d’Angleterre

Ancien Chef Kiné - Judo de Grande Bretagne

Masseur Kinésithérapeute

 

 

 

 

 

 

 Cabinet de Masseur Kinésithérapie et d'Ostéopathie 

 324 Rue Joseph Vallot, 74400, Chamonix-Mont-Blanc

 

 Tél : 04 50 18 05 08 - email : info@lacliniquedusport.com

 

 

 

 

 

Retour à de hauts sommets avec l'Idiag P100

 

Fehraltorf, 31 mars 2021

 

Visites à plus de 4000 mètres d'altitude dans l'Himalaya, excursions en famille dans les Alpes valaisannes enneigées, excursions en parapente à des hauteurs élevées. Marc Dean, 48 ans, de Reinach, passait son temps libre dehors au grand air avec sa femme et leurs fils pendant des années.

 

En mars 2020, cependant, il a du s'arrêter. Des maux de tête, associés à un épuisement physique général, ont soudainement dérangé le professeur de physique et de mathématiques. Marc Dean avait besoin de plusieurs temps de repos pendant la journée pour ne pas surcharger son corps. Ce qui n'était suspecté qu'au début a été confirmé des semaines plus tard dans un test d'anticorps: Marc Dean a été infecté par le COVID-19.

 

COVID-19 attaque les voies respiratoires et la qualité de vie

 

L'Américain d'origine a souffert, comme des millions de personnes dans le monde, des symptômes du nouveau virus, qui provoque une infection des voies respiratoires et l'épuisement de nombreuses personnes. Les tâches quotidiennes étaient déjà un défi pour le professeur de sport - la respiration était en grève. Le VTT jadis adoré devait donc emprunter la télécabine pour une sortie en famille. Mais même la descente suivante demandait beaucoup de force. Marc Dean a remarqué les symptômes les plus vifs dans son système respiratoire: «J'avais l'impression que mes poumons n'étaient plus en harmonie avec le reste de mon corps. Avec ma femme, qui travaille pour une grande entreprise pharmaceutique suisse, je me suis rapidement mis à la recherche d'une aide professionnelle. "

 

Traitement professionnel à domicile

 

 

Marc Dean s'entraîne à respirer avec l'Idiag P100

Enfin, des examens ont été réalisés à l'hôpital universitaire Balgrist de Zurich, y compris des mesures de spirométrie. L'image qui a émergé a confirmé la perception subjective du patient. La fonction pulmonaire était altérée, c'est pourquoi le personnel de physiothérapie de la clinique a suggéré une entrainement  respiratoire avec l'Idiag P100. Marc Dean a tout de suite aimé l'appareil pratique pendant la thérapie et a acheté son propre Idiag P100 après quelques séances  à la clinique. «J'ai été enthousiaste del'appareil dès le départ. Avant cela, j'avais essayé different autres méthodes, par exemple faire du yoga avec des exercices de respiration. Mais avec l'Idiag P100, j'ai ressenti une amélioration presque immédiatement. "

 

Les améliorations peuvent être ressenties et mesurées en quelques semaines

 

Les examens suivants en clinique ont également montré que la diligence de l'entraînement a porté ses fruits. Toutes les valeurs des mesures de spirométrie ont été fortement améliorées. Au début, la capacité pulmonaire n'était que d'environ la moitié des valeurs avant l'infection, mais après quatre mois d'entraînement ciblé des muscles respiratoires, Marc Dean a pu revenir presque au niveau d'origine. «Je suis heureux d'avoir rencontré l'Idiag P100 et je peux le recommander à toutes les personnes qui, comme moi, souffrent de difficultés respiratoires après une infection au COVID. Mes poumons ont dû réapprendre à respirer et l'Idiag P100 m'a beaucoup aidé. "

 

 Cet article est publié ici avec la  permission de notre Fournisseur et partenaire IDIAG AG


Hiver 2017-2018

Luigi Devizzi travail au Centre Sportif  Armée à Courmayeur Vallée d’Aoste

Ex Athlète  et aujourd’hui  Kinésithérapeute et Ostéopathe travail avec les Equipes Nationales de la Fédération Italien Sports d’hiver et la Fédération sport sur Glace

Luigi suive les athlètes de haut niveau,  Ski de fond, ski alpinisme, snowboard, et il a participé en qualité de technicien et kinésithérapeute   à 4 jeux d’hiver et 8 championnats du monde 

Il a connu Mobiliser a travers un ancien champion de ski alpin Richard Pramotton, qui était en contact avec Chiara Magnan , il a essayé et il a intégré à son travail avec les sportifs de haut niveau.

La connaissance et découverte de Mobiliser a été très graduel, Luigi  a commencé a utiliser Mobiliser d’abord sur lui meme, ensuite avec les athlètes 

Très vite il a appréciée et intégrée dans son travail et surtout il a amené Mobiliser par tout,  sur les compétitions de Coupe du Monde et pour finir aux Jeux de Pyeong Chang  avec l’équipe  National de short track et l’athlète plusieurs fois médaillée Arianna Fontana 

Nous avons demandé à Luigi quels types de protocoles utilises et lui a répondu :

« Le mot protocole ne fait pas part de mon DNA

Chaque athlète est diffèrent  et chaque démarche thérapeutique doit être personnalisée donc j’ai utilisé le Mobiliser  avec chacun de mes athlètes souvent pour préparer avant une séance classique de soins  ou autres fois en phase conclusive.

Mobiliser est un système excellent pour mobiliser la colonne vertébrale et la cage thoracique avec une ouverture optimale, il permet d’obtenir une distension et élongation de la chaine musculaire postérieur que pour les athlètes est souvent tendu et très sollicité.

La mobilisation des articulations des cotes et vertébrale permet entre autre d’optimiser la mécanique respiratoire et, grâce à une sollicitation indirect des ganglions du système orthosympathique, une effet de relâchement et équilibre du système neurovégétative.

Les applications plus efficaces pour qui souffre de lombalgie aspécifique peuvent être surement un complément optimal aux autres techniques manuelles et exercices thérapeutique

Dans le domaine du sport je met l’accent sur la récupération de l’athlète n’importe quel discipline sportive

L’athlète est toujours à la recherche de moyen qui facilite la récupération physique mais aussi psycho-physique  

Le Mobiliser est surement à conseiller

Travailler avec des athlètes de haut niveau signifie travailler avec des personnes saines mais qui nécessitent  quelque petit aide (mais très important) pour retrouver un homéostasie correcte et réussir à s’exprimer au mieux avec leurs corps et aux niveaux maximales 

Le MOBILISER peut surement donner un aide pour rejoindre cet objectif entre autre. »

Luigi, quel est votre plus beau souvenir à propos de l’utilisation de Mobiliser ?

Voir l’athlète entrer dans mon cabinet et avoir une aire heureuse et satisfait comme jamais en regardant que Mobiliser est présent sur mon tapis !!

Une opinion sur des autres appareils similaires sur le marché ?

Mobiliser est souvent comparé à un tapis de massage ou à des fauteuils massant qui existent sur le marché mais ni l’un ni l’autre

Mobiliser est complètement diffèrent soit pour son efficacité que pour la méthodologie d’utilisation

 

Ostéopathe, Kinésithérapeute, instructeur National Ski-Entraineur Ski Alpin au CSEsercito

et Equipe National ITA Short Track

Courmayeur Vallée d'Aoste- Italie

Article dans le magazine Heures de bureau des médecins, numéro 6/2020

 

Sans stabilité du torse, rien ne fonctionne dans la Golf. Des muscles respiratoires bien entraînés vous aident à vous balancer correctement. Une auto-expérimentation de Verena Thurner, rédactrice en chef de «Schweizer Illustrierte», avec le P100.

 

Ça craint. Une ascension sur le golf - et je suis haletant. Ça ne peut pas être. Je me considère plutôt athlétique. Deux fois par semaine Pilates sur l'équipement, entre les deux je pédale à la maison, en prenant toujours les escaliers au lieu de l'ascenseur. Bien sûr, aucun de ces sports d'endurance ne me met au défi en termes de respiration. Sur le terrain de golf, je pourrais utiliser un chariot électrique au lieu de pousser un chariot normal avec mon sac et mon matériel. Surement je serais aussi moins essoufflé  dans la montée. Mais je pense juste que c'est plus sportif de pousser le sac de golf avec l'équipement.

 

Ensuite, j'ai entendu parler d'un appareil qui entraîne spécifiquement les muscles respiratoires, augmente les performances physiques et élimine l'essoufflement. Je devais avoir ça. L'Idiag P100 est un appareil d'entraînement portatif et ergonomique pour les muscles respiratoires. Il a été développé en coopération avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, l'Institut d'ingénierie centrée sur l'homme de la Haute école spécialisée bernoise et l'Université de Zurich. L'utilisation cohérente de l'Idiag P100 promet une grande amélioration des muscles respiratoires et des performances physiques globales.

 

Les instructions de formation sur l'appareil sont claires et compréhensibles. Le P100 dispose d'un capteur qui mesure la teneur en dioxyde de carbone de l'air que vous respirez et définit l'intensité d'entraînement optimale. J'ai le choix entre l'entraînement libre, la force, l'endurance et l'entraînement par intervalles. La profondeur respiratoire, le volume, la résistance et le seuil de force peuvent être modifiés individuellement.

 

Je commence par des essais libres. Tout est simple. L'appareil me permet de respirer moins profondément. Pas si facile du tout, mais après des entraînements répétés, cela fonctionne. Ensuite, la musculation passe aux choses sérieuses. Expirez ou inspirez avec toute la force, ou les deux ensemble. C'est amusant, surtout quand l'écran ne cesse de dire "Très bien!" des stands. C'est une formidable incitation. Après cela, j'ai l'impression d'avoir pris une douche fraîche sur mon cerveau. Complètement ventilé. Se sentir bien.

 

Après quatre mois - un entrainement pas toujours cohérente - les choses vont définitivement mieux. Je peux aborder le prochain départ plus facilement. Sur le terrain de golf, j'ai également entendu un coéquipier qui avait de grandes difficultés à respirer après avoir souffert de corona. Sa performance était sévèrement limitée. J'ai lu dans les médias que les cliniques pulmonaires proposent déjà des programmes de rééducation pour entraîner intensivement les muscles respiratoires rabougris. L'exercice des muscles respiratoires ne protège pas contre le virus, mais les poumons bien entraînés ne sont certainement pas aussi sensibles aux dommages causés par Corona.

 

Vous pouvez trouver l'article original du magazine des heures de bureau du docteur Stutz ici.